Imprimer

Des étudiants qui entreprennent leur avenir

Quoi de plus stimulant que des étudiants qui souhaitent être aidés dans le déploiement de leur projet ! Cette année encore l’engouement des étudiants pour l’entrepreneuriat ne se dément pas. D’ailleurs, avec près de 150 étudiants ayant reçu le statut Étudiant-Entrepreneur cette année, l’Université de Lorraine apporte la preuve pour la seconde année consécutive qu’elle est l’université la plus entreprenante de France.

 

Vous êtes un chef d’entreprise référent, impliqué dans la vie économique de la Région Grand Est. Vous venez de créer la fondation YZICO, reconnue par la Fondation de France. Pourquoi une telle démarche ?

Jacques-Philippe Chevalier : Je suis avant tout un homme de terrain et de passions. J’ai derrière moi une vie professionnelle et institutionnelle riche, belle et intense. Mes valeurs me portent à partager mon expérience. Pour réussir dans le monde des affaires, j’ai beaucoup travaillé, la chance m’a également souri. Aujourd’hui le bilan est plus que porteur.

En 2016, le groupe YZICO – acteur du développement régional – est largement implanté dans le Grand Est et à Paris. Il compte 300 collaborateurs répartis dans 18 agences de proximité et bénéficie au quotidien de la confiance de 7000 clients. Il est engagé au sein des réseaux des grands acteurs économiques institutionnels ou privés. Il développe depuis son origine une philosophie, basée sur la réussite, l’échange, le partage et l’expertise, qui mérite d’être pérennisée. Optimiste de nature, je crois en la jeunesse, en ses compétences et en ses forces, j’apprécie sa détermination.

Une évidence a vu le jour : le Groupe YZICO se devait de promouvoir la culture de l’entrepreneuriat en favorisant l’émergence d’entreprises pépites portées par le dynamisme d’étudiants talentueux. La fondation est née de ce constat partagé par la collectivité des associés du groupe. À travers elle, le groupe YZICO a choisi de mettre au service des créateurs son savoir-faire essentiel : l’accompagnement. Pour stimuler leur parcours et permettre à de nouvelles sociétés d’émerger, de favoriser l’emploi, de stimuler l’économie régionale, le groupe YZICO met à la disposition de ceux qui se révèleront les leaders de demain, les moyens de devenir dès 2017 des entrepreneurs- étudiants parfaitement guidés et soutenus sur notre territoire géographique.

Les résultats, sont–ils satisfaisants ?

J-P. C. : La fondation YZICO s’impose comme une continuité dans la vie du groupe. Nous sommes facilitateurs d’affaires. Elle offre donc aux étudiants-entrepreneurs distingués pour leur talent, des possibilités d’accompagnement très étendues, l’expérience d’un personnel hautement qualifié et d’un réseau de partenaires structuré et solide. La fondation se démarque des systèmes classiques d’aide par sa simplicité d’accès et son efficacité. Elle va mettre en place des conférences, des ateliers, dispenser des conseils de professionnels pour appréhender la demande et les attentes d’un marché, pour déposer des marques et des brevets… Grâce à des interventions ciblées, elle permettra l’assemblage des pièces du puzzle pour viser la réussite. Les salariés du groupe, les clients, la qualité des intervenants désireux de transmettre leur savoir-faire font partie des forces en présence. La Lorraine a la chance de bénéficier de l’action d’un président d’université visionnaire prêt à faire cohabiter harmonieusement le monde de l’entreprise et l’univers universitaire, mais aussi de l’énergie d’un Christophe Schmitt qui dirige le PeeL et avec lequel le courant passe. Ensemble, nous souhaitons privilégier des actions responsables traduisant une solidarité active. La synergie opère.

 

 

Article en téléchargement