Imprimer

Des « facilitateurs d’affaires »

Octobre 2015 - Jean-Marc Louis et Jacques-Philippe Chevalier (Source : La Semaine Grand Est)

YZICO, cabinet de conseil et d’expertise, met en place une nouvelle manière d’accompagner les entreprises en s’attachant à diversifier les services proposés pour qu’ils répondent à la demande des entrepreneurs.

Le monde de l’entreprise est de plus en plus complexe. Les aspects juridique, fiscal et économique, la gestion et les questions patrimoniales nécessitent des savoir-faire divers et difficilement accessibles par les chefs d’entreprise.

YZICO veut faire évoluer cette image et « entend dépasser les seuls domaines d’activité que sont l’expertise comptable et le commissariat aux comptes pour se positionner en tant que “facilitateurs d’affaires“ » explique Jacques-Philippe Chevalier, associé co-fondateur d’YZICO.

Un interlocuteur de confiance d’un nouveau type

Car bien d’autres domaines nécessitent expertise et conseil : innovation, propriété intellectuelle, ressources humaines, optimisation patrimoniale et fiscale, stratégie, acquisitions ou cessions d’entreprise, accompagnement à l’export… « Nous ne souhaitons pas envoyer nos clients vers des consultants qui apportent certes leur regard d’experts mais ne proposent pas de vision d’ensemble. Nous prenons à bras le corps les questions posées par nos clients pour leur proposer synthèses et solutions. Nos experts s’attachent à détecter les nouveaux besoins des chefs d’entreprises et c’est à partir de cette base de réflexion que nous développons nos missions et nos méthodes. Nous ne sommes pas seulement dans le quoi faire mais aussi et surtout dans le comment faire. »

Créateur de richesses et d’emplois

Yzico se positionne comme un fédérateur de compétences et développe en interne des pôles spécialisés. Sur des domaines extrêmement pointus elle s’est garanti la collaboration de consultants. « Notre statut d’expert-comptable engage notre crédibilité. Notre philosophie est celle de la fidélisation de notre clientèle » poursuit Jacques-Philippe Chevalier. Car philosophie il y a. Yzico fonde son projet sur la confiance qui se construit par la reconnaissance du chef d’entreprise comme « créateur de richesses et d’emplois ».

Mais l’attention portée par Yzico aux entrepreneurs dépasse ce stade car « celui-ci est avant tout un homme ou une femme qui a une vie personnelle sur laquelle rejaillissent les préoccupations d’entreprise. Nous accompagnons l’entrepreneur dans le début de sa carrière professionnelle, créateur ou repreneur. Nous sommes à ses côtés pour assurer son développement et enfin nous l’accompagnons lorsqu’il envisage son départ en retraite, qu’il s’agisse de la cession de son entreprise ou dans la constitution d’un revenu futur conforme à ses aspirations. Autant de réponses à trouver dont la clé est pluridisciplinaire » ajoute l’associé-fondateur Yzico. L’écoute, le dialogue et l’échange sont les seuls moteurs capables de faire émerger un projet solide, construit, aux risques mesurés.

La démarche d’Yzico s’insère aussi dans « un engagement sociétal ». « Nous nous inscrivons dans le contexte économique et politique local. Certains de nos associés sont des élus des entreprises ou sont impliqués dans l’enseignement supérieur. Nous nous positionnons comme un acteur de développement régional en soutenant notamment les jeunes créateurs, les projets innovants » précise à cet égard Jacques-Philippe Chevalier.

 

Entretien avec Jacques-Philippe Chevalier

 « Nous concevons un portail collaboratif pour aider nos clients à aller chercher l’information et la traiter eux-mêmes. »


Comment Yzico se positionne dans le domaine des nouvelles technologies ?

Ce domaine est chez nous en réflexion. Non pour ce qui est des fonctions régaliennes pour lesquelles nous utilisons pleinement les outils technologiques actuels mais pour l’information en temps réel de nos clients ou pour leur fournir des outils. Et notre philosophie nous amène à aller plus loin dans ce domaine, à ne plus parler seulement technique mais à s’adresser au chef d’entreprise lui-même de manière intuitive et traiter une information compréhensible et à valeur ajoutée

En quoi entendez-vous être innovant ?

La société, y compris dans l’entreprise, a généré de nouveaux comportements liés à l’instantanéité et surtout à l’impossibilité de tout maîtriser. En même temps, il est nécessaire, pour un chef d’entreprise d’être réactif car même s’il dispose d’une équipe-ce qui n’est souvent pas le cas- c’est à lui seul qu’incombe la décision, la prise de position. Nous ouvrons un nouvelle forme de collaboration en nous adressant directement à notre client pour l’aider à aller chercher l’info, à la traiter lui-même et partager avec lui l’analyse.

Concrètement ?

Ce sera un portail collaboratif en langage clair, avec des informations et des outils de recherche simples qui concerneront directement nos clients en particulier, leur facilitant l’analyse et les rendant acteurs de leur développement.

Télécharger l'article