Imprimer

Même si toutes les entreprises n’en ont pas encore pris la pleine mesure, la transition numérique est lancée et rien ne l’arrêtera. Au-delà de l’obligation légale de s’y adapter, la révolution digitale est source d’opportunités.

TRANSITION DIGITALE :
UNE RÉVOLUTION PLEINE DE PROMESSES

Encore des efforts… Selon le Digital Economy and Society Index (DESI) publié le 3 mars 2017 par la Commission européenne, la France figure au 16e rang des pays de l’Union en matière de transition numérique. Ce classement pointe notamment, du côté des entreprises hexagonales, un taux d’intégration des technologies numériques inférieur à la moyenne des autres pays de l’Union. Les grandes entreprises, dont certaines ont été bousculées par l’arrivée de nouveaux acteurs, ont accéléré le mouvement ces dernières années.

Dans les PME, les TPE et chez les indépendants, l’évolution est plus lente. Pourtant, comme le relève le classement européen, l’État a donné l’exemple en développant fortement les services dématérialisés. De nombreuses procédures administratives s’effectuent désormais en ligne, et cette évolution va s’accélérer  

Des exemples ? La déclaration sociale nominative (DSN), dont la généralisation interviendra en juillet 2017 (voir « Les trois étapes de la dématérialisation »), et l’obligation pour l’ensemble des fournisseurs de l’État d’établir des factures électroniques à partir de 2020. De plus en plus de marchés publics ne sont désormais accessibles que par le biais de procédures dématérialisées. Il en va de même pour notre profession. 

 

TELECHARGER LE DOSSIER

REVOLUTION NUMERIQUE